Selon le Talmud (Berakhot 55b), il y avait du temps du Second Temple, 24 interprètes des rêves qui en faisaient leur profession. Un jour Rabbi Binah’ah eut un rêve et il se rendit chez chacun des interprètes afin d’en connaître la signification. Les 24 interprètes donnèrent une signification différente. Cela pourrait signifier que les 24 interprétations étaient fausses, mais, toutefois, Rabbi Binah’ah relate ensuite que les 24 interprétations se réalisèrent toutes. Cela signifie donc le rêve s’est accompli en 24 modalités différentes dans la vie de Rabbi Binah’ah. Cela nous suggère ici que l’interprétation du rêve est toute aussi importante que le rêve lui-même et le Zohar I 183a nous met en garde : « On ne doit jamais raconter son rêve à n’importe qui si ce n’est à un ami proche ou quelqu’ un qui nous veut du bien ».