Depuis la nuit des temps, l’homme se pose des questions quant à sa condition.

Depuis la nuit des temps, le monde des rêves est le lieu de rencontre de l’homme et de la divinité, le lieu de tous les possibles.

A l’aube de l’humanité, le monde onirique était un outil social, interprété par un chaman ou un prêtre, ce monde et ses avertissements étaient pris très au sérieux.

Le monothéisme ne pourra enfouir ce fait établi, il n’est donc pas étonnant de voir les techniques oniriques implantées dans le courant de la Kabbale ainsi que dans beaucoup d’autres cultures (pensons aux Amérindiens, aux Aborigènes d’Australie …)

A l’heure actuelle, les rêves reviennent en force, leur étude depuis Freud et Jung se développe, et plus personne aujourd’hui ne niera la valeur des avertissements et surtout l’importance psychologique de l’existence des rêves.

Mieux nous connaître et surtout mieux nous réaliser.

La nuit porte conseil ?
Alors on ne va pas se gêner n’est-ce pas ? On va demander et se faire guider  !!!